Norman Palm - Take Away Show [Juin 09]

Écrit par Nat Le Scouarnec
Lundi, 02 Août 2010 14:25
PDF Imprimer Envoyer
NormanPalmCAE

J’ai retrouvé Norman Palm dans un café tout proche de la gare montparnasse un certain dimanche 22 mars. Paris était encore un peu groggy de la soirée de la veille et les rues, plutôt tranquilles. Aux alentours de la gare, juste quelques valises qui défilent. Des adieux et des retrouvailles aux abords des quais. Dans l’air, flotte une douce mélancolie, un certain spleen, qui se prêtent parfaitement aux ballades de Norman.
Un ciel gris au dessus de nos têtes, je rejoins Norman et un musicien qui l’accompagne à la terrasse d’une brasserie. Déjà à leur troisième café, il m’accueillent avec un grand sourire. Ravis de leur séjour parisien, ils me racontent avoir été visiter un peu plus tôt un musée non loin de là, le Musée Bourdelle. Lieu un peu caché derrière la gare, et qui abrite de bien jolis sculptures. Les deux gars m’expliquent avoir beaucoup aimé cet endroit, en l’ayant visité totalement déserté ce matin là. Nous décidons donc de nous y rendre à nouveau. En espérant qu’ils nous laisseront y aller fredonner quelques chansons à l’ombre des bustes et des bronzes. Ce n’est pas gagné...

      

Norman a cette habilité de reprendre une chanson connue de tous, "Boys don’t cry", et de la reteinter à sa sauce. Plus naïf, plus doux, le chanteur allemand s’approprie complètement ces textes et cette mélodie.

Toutefois un peu déçus de n’avoir croisé que la sécurité travaillant au musée, nous remontons vers la gare. Comme une évidence, le manège de la place Montparnasse nous fait alors face, juste quelques gamins bien heureux de le chevaucher. L’idée ne fait qu’un tour dans nos têtes, et quelques minutes plus tard, Norman et son acolyte essaient de se frayer un chemin sur le manège pour y jouer une second chanson, cette fois, une de ces compositions. Une fois redescendus, Norman et moi échangeons quelques derniers mots. J’en retiendrais deux. "Merry-go-round", la traduction de "manège" en anglais que le chanteur m’apprend, et "Ca m’émeut", expression que je lui glisse pour résumer les mots anglais qu’ils utilisent pour résumer ce joli moment passé ensembles.

Images / Edit / Sound : Nat Le Scouarnec
Mix : Dom Ciekala
Prod : La Blogotheque

Mise à jour le Mercredi, 04 Août 2010 09:43