Why? - Live / Acoustic [Nov. 2008]

Écrit par Nat Le Scouarnec
Jeudi, 29 Juillet 2010 10:59
PDF Imprimer Envoyer


Parfois, c’est à la « campagne », comme certains disent, que ça bouge. Et chaque année, le BBMix de Boulogne Billancourt s’occupe de remettre les pendules à l’heure. Un an après le passage des Dirty Projectors et un concert mémorable des Young Marble Giants, C’est au tour de Why ? de débarquer en banlieue parisienne.

Why ?, c’est la figure emblématique d’un son hip hop/folk un peu étrange, co-fondateur du label Anticon, originaire de Cincinnati et composé de quatre membres sur scène dont les tout-en-cheveux frères Wolf. Ni une, ni deux, c’est décidé, nous y serons.

Restait encore à y arriver. Alors, Boulogne Billancourt, c’est tout au bout de la ligne 10. Bien après des stations déjà sacrément provinciales comme Michel Ange–Molitor, c’est dire. Là-bas, les distances entre les stations sont décuplées, c’est un peu comme prendre l’Eurostar… Trêve de plaisanteries : fraîchement sortis, du métro nous découvrons une ville calme, voire vide. Pour rappel, nous sommes samedi soir, il est 20h. Hum.

Un peu de marche, un peu perdus, la salle enfin. Toute neuve. Dedans, c’est la propreté de l’endroit qui étonne, loin des crasseuses salles de la capitale. C’est grand aussi. Pas de bousculade à l’entrée, ni pour accéder au bar. Plein de place aux chiottes… C’est sûr, nous avons investi la quatrième dimension. Les organisateurs nous accueillent, plus que charmants. Paris est loin.

Nous prenons place dans la salle de concert. Jolis fauteuils rouges que nous regrettons rapidement… Car bien trop confortables. Joli premier groupe, songwriter qui nous fait voyager et nous endort finalement. Allez zou, bières/clopes. Dehors, les gens parlent Why ?, les attendent même pour réveiller la soirée. Il ne reste plus qu’un groupe avant eux, tant mieux.

Sans trop y croire, nous allons jeter une oreille à l’avant-dernier groupe, Son Lux. Son set a déjà commencé. Un gamin derrière un laptop et un clavier. Un batteur l’accompagne pour la tournée. La claque est immédiate, les sièges nous aident à la contenir. Mélange de nappes électros, de choeurs bibliques et de percus bien sèches. Et puis la voix de ce poupon. Sur le fil mais puissante, tout en souffle et en cassures. Des textes simples et bouclés qui nous touchent terriblement. La surprise est totale, son set, déjà fini.

(Retrouvez le live de Son Lux, la première partie de Why? ce soir là, ici)
Re-bière/clope. Pour s’en remettre. Car finalement, c’est Why ? que nous sommes venus filmer. Un petit tour dans leur loge pour les prévenir. Les frères Wolf ne sont pas là, les deux restants sont plongés dans leurs mails. Tant pis. Banco pour les filmer, comme un air d’habitude pour eux. Heureusement, le concert commença quelques minutes plus tard. Alors, malgré les sièges, l’odeur de trop neuf du lieu et les endormissements du début de soirée, tout explose. Why ? est le parfait prolongement d’un Son Lux qui nous avait mis sur le cul. Retour de claque.
  
Fin de soirée. Tout lessivé. Why ? range son barda et étale son merchandising. Hésitants mais insistants, on se dit qu’il y a un truc à tenter avec ces gars-là. Un truc en plus. Alors, on leur parle des Concerts à emporter. Tout de suite plus réactifs, les Why ? nous sourient d’un coup. Vincent Moon les avait déjà shootés et ils avaient trouvé l’expérience passionnante. Non loin de là, Ryan de Son Lux laisse traîner ses oreilles. La Blogothèque ne lui est pas inconnue. Loin de là même. Fan et remixeur de Beirut, et pote de My Brightest Diamond, le minot lâcherait bien son stand à CD pour pousser la chansonnette avec nous. Il nous emmène donc et Yoni Wolf, leader de Why ? nous suit, curieux de s’être ainsi fait piquer sa vidéo
  

Parce qu’après il fallait bien rentrer chez soi. Ryan est ému, les Why ? rieurs, et nous ravis. Yoni nous achève d’un tendre « anytime, anywhere ». Retour à la réalité : Boulogne à 1h du mat’, même un samedi soir, c’est pas la fête à tous les coins. Tant mieux, les saveurs de cette soirée résonnent encore plus fort dans ce silence.

Mais Boulogne n’était qu’un commencement. Quelques jours plus tard nous prend l’idée un peu incongrue d’aller voir Why ?… à Metz. En manque sans doute, comme un junkie peut parcourir Paris pour aller dégoter son fix. Après quelques heures d’autoroute, la capitale de la Moselle s’offre à nous. Why ? joue donc dans le cadre d’un festival « Musiques Volantes » et ne sont pas prévenus que nous venons. Là encore, les membres de l’organisation sont adorables. S’éloigner de Paris est définitivement revigorant. Tout le monde se dit bonjour et se sourit, c’est étonnant. En plus, le lieu est magique. Sorte d’ancienne abbaye consacrée à la musique. Nous débarquons dans les loges. A l’inverse de Boulogne, les mêmes Why ? lâchent leurs mails pour nous accueillir avec le sourire, ravis de nous retrouver pour de nouvelles aventures. Et avant de monter sur scène, Yoni avait quelques idées en tête…

 

Tard dans la nuit, épuisés, nous désespérons de trouver quelque nourriture pour remplir nos estomacs affamés. De surprise en surprise, on dégote un kebab ouvert à 2 du mat’. Vive Metz !

Le lendemain, le FC Metz (Ligue 2) va battre le septuple champion de France de foot lyonnais chez lui. Etrange coïncidence…

Images / Edit : Nat Le Scouarnec
Sound : hedwige Dhénain
Prod : La Blogotheque

Mise à jour le Mercredi, 04 Août 2010 10:38